"Je l’écris pour toi mais cela reviens à moi et peut-être au monde s'il voudra le prendre... je m'amuse comme j'aime et toi tu es ma muse" 

 

Un nouveau conte philosophique Une vie d’écureuil est né pour devenir un spectacle pour les enfants et adultes... une histoire racontée en images et en musique, aussi drôle que triste, aussi vraie que inventée… vous m'invitez et je le joue pour vous 🌿

 

 

I.     

              

Il était une fois un écureuil, né par hasard ou sans hasard. Où c’était ? qui sait… dans une forêt quelque part. L’écureuil ne savait pas qu’il était écureuil, il était, c’est tout. Et c’était plus que suffi pour lui. Comme tous les écureuils sans nom, avec la tête, le corps, les pattes et la queue, notre écureuil a bien appris à monter les troncs des arbres et à sauter sans tomber. L’heure de repas, il descendait parfois à chercher par terre des noix et il était très heureux.

 

Musique 

 

II.          

 

Puis, un jour, en élan de vie et dans le soif de découverte et de liberté, notre petit écureuil s’est éloigné de son arbre et, au moment donné, il s’est aperçu que ce n’était plus la même forêt. Tout y était nouveau, fantastique, merveilleux. Il y avait d'autres écureuils comme lui mais ils parlaient des langues inconnues que l’écureuil ne pouvais pas comprendre. Pour jouer avec eux il fallait apprendre les nouvelles règles du jeu et de vie. Je me suis perdu, il se dit, et il s’est senti d’un coup si seul et abandonné dans cette immense forêt belle et étrangère.

 

Musique 

 

III.               

 

La nuit est tombée, l’écureuil a trouvé une niche dans un tronc d’un arbre et il s’est caché là en attendant le retour du soleil. Le temps est passé et l’écureuil ne pensait qu’à son passé dans la forêt de son enfance, à ses parents et les jeux innocents avec ses frères et sœurs sur les troncs des arbres qu’il connaissait comme les doigts sur ses pattes. Depuis son abri il écoutait les bruits dehors sans y prêter attention quand, au matin, il a entendu soudain une belle petite voix d’un oiseau venu chanter juste à côté. L’écureuil l’écoutais discrètement et il a compris tous les mots. Quel miracle. Evidemment, c’était si naturel, si simple et si beau. Une douce musique du cœur. Pleine de chaleur. Une joyeuse mélodie. On dit que la joie est née jumelle. Elle se partage et l’écureuil a bien souri en écoutant cette mélodie. Il s'est senti si bon comme autrefois quand il était enfant.

 

Musique 

 

IV.               

 

Émerveillé et enchanté par le chant d’oiseau, l’écureuil ne voulais plus rester dans sa niche. Il avait envie de bouger, parler, chanter, jouer et voyager en liberté. C'était si beau et si léger ce sentiment de liberté. Un rêve devient réalité quand les âme-sœurs se trouvent enfin. Leur voyage a commencé. Peut on trouver plus de bonheur que de partir en vrais amis ? D'un coup on est porté vers liberté et on oublie la peur. Alors tout le chemin devient bonheur. Que c’est un grand trésor un ami de vie.

 

Musique

 

V.                

 

A deux ils sont partis pour découvrir le monde. Leur route était comme une chanson ensoleillée. Et même sous la pluie nos amis continuaient à chanter, danser, jouer et s'amuser ensemble. Ils partageaient les repas et la joie en se nourrissant avec de l'eau des ruisseaux et des petits grains trouvés par ci et par là. Entre amis on est partout chez soi. On est confiant et libre. En équilibre. L'un pour l'autre. Prêt à venir à l'aide le jour et la nuit. Sans ennui et sans calcul, sans jalousie qui détruit la joie. Des fois on gagne, des fois on perd mais à la fin on rit.

 

Musique 

 

VI.               

 

Lors de la route ils découvraient pas mal de choses et rencontraient pas mal des animaux, des plantes et des oiseaux. C’était un jour spécial, jeudi je crois, après leur petit déjeuner nos amis voient un cheval. Quel animal majestueux, grand comme une maison, chaleureux comme un cœur, si fort, si doux, si généreux. Il te regarde avec son œil rempli d'amour et il te connait sans te poser des questions inutiles. Facile. Un vrai ami fidèle. Et nos amis ont bien passé le temps à ses coté en écoutant ses histoires de vie en liberté. 

 

Musique 

 

VII.             

 

Puis, dans un après-midi, vers quatre heures, nos amis ont été surpris par un chat. Un chat noir avec les yeux vers. Si c’était dans la nuit, on ne pouvait pas le voir. C’est quand l’oiseau s’est endormi que le chat est apparu. Et là on n’a rien entendu parce que le chat ne fait aucun bruit. C’est un mystère le chat. Et parfois même dangereux quand il décide de s'amuser avec un tout petit oiseau. Heureusement l’écureuil a été tout près. Il a sauté sur le dos du chat et, à risque d’être déchiré, il a sauvé son ami. Le chat a pris sa distance et la conversation en silence a commencé. On ne sait pas de quoi ils ont parlé tous les trois mais, au bout d’un moment, le chat est parti et les amis ont repris la route. Soulagés.

 

Musique

 

VIII.            

 

C’était en plein été, nos amis traversaient les champs des fleurs et des coquelicots. C’est comme marcher dans les cœurs plein de bonheur. Ils étaient heureux, quand soudain semblant crever le ciel et venant de nulle part… un aigle surgit. Comme une flèche il a tombé vers la terre pour y chasser quelque chose… nos amis, écureuil et oiseau, sont arrêtés stupéfiés souffle coupé en attendant la suite. On ne voudrait pas être à la place de sa proie. Apres son dîner l’aigle s’est installé sur une branche d'arbre. Attirés par sa noblesse royale, nos amis voulaient le saluer. L’aigle n’a pas tourné son nez d’empereur. Son œil perçant d’or regardait vers loin. Là où nos amis ne pouvaient pas voir. Par peur de le déranger ils se sont échangés de quelques mots discrètement. Ils étaient curieux d’aller voir là-haut où l’aigle demeure. Mais l’aigle a tout entendu. Et il a répondu par son regard clair et droit. Sans besoin des mots. Ce qui est à aigle est à aigle. Chaque à sa place. Chaque à son rôle à jouer dans la vie. Adieu les amis. Dans le royaume des nuages je déposerai votre message. Que cela vous revienne multiplié. Soyez heureux là où vous êtes. C’est le secret du bonheur.

 

Musique 

 

IX.                

 

L’oiseau et l’écureuil, en souvenant de l’aigle, marchaient doucement, plongés dans la profonde réflexion quand un joli papillon en quelques battements des ailes a pris toute leur attention. Une valse gracieuse parmi les fleurs et le papillon se pose comme un pétale de rose sur la tête de l’écureuil. Vous avez l’air triste mes amis, dit le papillon, je vous conseille à ne jamais penser, c’est le secret de ma beauté, danser dans la lumière du jour. Le séjour de vie est court et sans retour. Le temps s’envole. Et le bonheur est le moment présent. Le temps est un trésor. Petit soupir de papion et il s’envole à palpiter autour des fleurs avec les autres papillons. Impressionnant. Le temps est un trésor, répète l’écureuil en suivant le vol des papillons, et si l’on trouve alors on peut le posséder et même le partager avec les autres. Et nos amis, bien décidés, ont commencé à creuser et à chercher le temps trésor comme si le temps était caché.

 

Musique

 

X.                  

 

Et puis, un jour épuisés par la recherche du temps présent mais invisible, ils se reposent et ils se posent sur une branche d’un arbre aussi immense que l’on n’arrive pas à le voir entier. J’ai tout mon temps pour vivre en paix et en silence, leur dit cet arbre. Le temps n’existe pas, c’est nous qui existons en temps. Et nos amis ont tout compris. Chercher le temps c'est fatiguant, c'est inutile et c’est du temps perdu. J’ai entendu une belle voix et je crois qu’elle chante pour moi, dit l’oiseau. Et moi aussi, je vois quelqu’un qui me fait signe pour jouer ensemble, dit l’écureuil. Amour c’est la seule loi de la vie, dit l’arbre. Vous n’avez que l’accepter et la suivre en vérité. Ainsi nos amis sont partis à vivre leurs vies en amoureux. L’écureuil avec un autre écureuil et l’oiseau avec un autre oiseau. Reconnaissants et confiants. Et ils étaient très heureux ainsi et pendant ce temps le temps s’est arrêté. Voici la fin heureuse de l'histoire. Aimez comme vous pouvez, important c’est d’aimer, tant que vous aimez vous respirez et vous vivez, le temps n’existe pas tant que vous y croyez.

 

Musique